Bientôt

Samedi 16 novembre 2019 à 20h30

à Missillac - Espace La  Garenne

8 euros

Avec la participation deGalet’s Jade de Saint Michel Chef Chef

 

et le lendemain, nous serons à Pornic, avec la même proposition de spectacle !

C'est passé

Samedi 01 décembre 2018 à 20h30

à La Chapelle-des-Marais - Salle Krafft

Soirée Spectacle avec l'association Le Coupis (Tal ar Yeun et La Fouée de Feu) au profit du Téléthon

TAN - 2001/2002

"Epousseté du jour par les larmes d'un astre, il était encerclé d'irradiantes beautés, les yeux ouverts sur l'océan de l'origine, il contemplait l'aube des mondes. Chaque instant le couvrait d'amoureuse clartés.[...]

Mon père n'a jamais été jeune, il a trop tôt connu la guerre, trop tôt connu la nuit, trop tôt connu le noir, comme son père avant lui. Et le père de son père. [...]

Je suis un poète breton, aimant la vie, chantant l'amour, tout simplement fier d'être un homme et bienheureux de vivre ici, dans l'herbe amère des marais, au bord de l'eau, au bout du monde.[...]

C'était la musique, l'éternelle clameur, la poussière des étoiles, la symphonie cosmique, antique et vénérée, qui nous venait d'un ailleur impénétrable, d'un mot d'amour inprononçable, ainsi qu'un astre écartelé. [...] C'était pour le premier battement du premier coeur. Pour la première averse, pour l'arc-en-ciel entre deux mondes, dans l'éternelle totalité de l'alliance et des anneaux. C'était la danse, au coeur des danses, au coeurs des transes. La danse !"

Gilbert Joncourt - Extrait de TAN

Le début de l'aventure

Après la première expérience de "La femme celte" qui a enthousiasmée les danseurs, la collaboration avec Christèle Marin, chorégraphe de la compagnie Alégo s'est poursuivi. Faisant suite à des liens privilégiés qui se sont développés entre les danseurs des ateliers de danses traditionnelles de l'association "le Coupis" à La Chapelle-des-Marais et de la GNDB de Nivillac à travers divers échanges et organisation de fest noz inter-groupes, plusieurs danseurs de ces deux associations ont rejoint le projet, ainsi que des musiciens de l'atelier de musiques traditionnelles de Campbon et Missillac.

 

Le travail réalisé l'année précédente a été poursuivi, afin de pouvoir approfondir certains thèmes comme celui du travail dans les marais salants, ce qui a impliqué de revisiter le poids, la verticalité, la posture, la colonne vertébrale, le travail en contact. Quelques développements autour du couple (travail sur la rencontre, le regard, le chemin) ayant précédemment émergé, les notions d'harmonie, d'amitié, d'amour et en opposition de violence, de duel et de solitude ont souhaité être abordés.

 

Pour donner un caractère plus expréssif à ce spectacle, il a été utilisé comme support narratif, des poèmes tirés du livre de Gilbert Joncourt "TAN" (le feu), roman poème, qui chante le feu premier, l'air pur, le sol natal, les sources. Celui-ci a obtenu en 2000, le prix de la Fédération des Bretons de Paris décerné par le jury de la Fédération des sociétés bretonnes de la région parisienne qui patronne la remise de ce prix littéraire destiné à récompenser un écrivain d’origine bretonne ou une œuvre ayant un rapport avec les Bretons de Paris.

Les dates de représentations

- mai 2001 - Missillac

- mai 2001 - Nivillac

- mai 2001 - La chapelle-des-Marais
- juin 2001 - "le Brivet au fil de l'eau" à Pontchateau 
- juin 2001 - Missillac
- mai 2002 - Nivillac
- mars 2002 - salon "Etonnante Bretagne" à Saint-Denis